Site logo

La convocation par procès-verbal (CPPV) : comprendre les règles et le processus

La convocation par procès-verbal (CPPV) est un mécanisme juridique crucial dans le cadre de la justice pénale française, permettant une procédure accélérée pour certaines affaires.

Destinée à traiter des délits spécifiques dans des délais courts, cette procédure souligne l’efficacité et la réactivité du système judiciaire face à la criminalité.

Cet article vise à éclaircir le concept de la convocation par procès-verbal, son champ d’application, le processus de convocation, et les étapes suivant la réception d’une telle convocation.

Qu’est-ce que la convocation par procès-verbal ?

La convocation par procès-verbal est une procédure judiciaire permettant au procureur de la République de faire comparaître devant le tribunal correctionnel une personne majeure ayant commis un délit, dans un délai maximal de six mois après sa garde à vue.

Cette méthode est privilégiée pour les affaires jugées simples, dans lesquelles les faits sont suffisamment établis sans nécessiter une instruction approfondie.

La CPPV s’applique exclusivement aux délits et aux personnes majeures. Toutefois, certains types de délits, tels que les délits de presse, les délits politiques, et les délits liés à la chasse ou à la pêche, en sont exclus.

Cette procédure vise à accélérer le traitement des affaires pénales tout en respectant les droits fondamentaux des personnes impliquées.

L’article 394 alinéa 1 du Code de procédure pénale dispose :

« Le procureur de la République peut inviter la personne déférée à comparaître devant le tribunal dans un délai qui ne peut être inférieur à dix jours, sauf renonciation expresse de l’intéressé en présence de son avocat, ni supérieur à six mois. Il lui notifie les faits retenus à son encontre ainsi que le lieu, la date et l’heure de l’audience. Il informe également le prévenu qu’il doit comparaître à l’audience en possession des justificatifs de ses revenus ainsi que de ses avis d’imposition ou de non-imposition. Cette notification, mentionnée au procès-verbal dont copie est remise sur-le-champ au prévenu, vaut citation à personne ».

Comment se déroule la convocation par procès-verbal ?

Le processus débute à la fin de la garde à vue du prévenu, après son défèrement.

Lors de cette audition, les faits reprochés sont notifiés au prévenu, qui est également informé de ses droits, y compris le droit à l’assistance d’un avocat et, si nécessaire, d’un interprète.

Un procès-verbal est émis, fixant la date, l’heure, et le lieu du procès. Cette notification vaut citation.

La personne peut être placée sous contrôle judiciaire ou sous assignation à résidence avec surveillance électronique.

Quand est-ce qu’a lieu le procès ?

Le procès doit se tenir dans un délai de 10 jours à 6 mois après la délivrance de la convocation.

Il obéit aux mêmes règles que tout autre procès pénal. Le tribunal correctionnel statue sur l’affaire.

Conclusion

La convocation par procès-verbal est un outil essentiel du système judiciaire français, conçu pour traiter efficacement certaines affaires pénales.

Elle témoigne de la volonté de répondre rapidement à la criminalité tout en garantissant les droits de la défense.

Pour tous vos besoins juridiques, consultez notre annuaire d’avocats.

Besoin d'un avocat ?

Vous cherchez un avocat?

  • Contactez un avocat sur la plateforme
  • Explorez les profils d’avocats
  • Contactez gratuitement un avocat

Être contacté(e) par un Avocat

  • Déposez votre dossier gratuitement
  • Un avocat vous recontacte directement

Poursuivre la lecture

07 Mai 2024
Guide complet sur les accidents corporels : droits, procédures et indemnisations

Les accidents corporels peuvent entraîner des conséquences dévastatrices sur la santé…

30 Avr 2024
L’abus de biens sociaux : guide complet

L’abus de biens sociaux est une infraction qui soulève de vives préoccupations…

16 Avr 2024
La comparution à délai différé : procédure expliquée

La comparution à délai différé est une procédure judiciaire spécifique du droit…