Site logo

Dans un contexte de mobilité accrue au sein de l’Union européenne, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) se présente comme un outil indispensable pour tous les citoyens désirant voyager ou séjourner temporairement dans un autre pays membre.

Ce guide complet vous expliquera à quoi sert la CEAM, comment l’obtenir, ainsi que ses utilisations pratiques pour garantir votre couverture de soins de santé en Europe.

Qu’est-ce que la carte européenne d’assurance maladie ?

La CEAM est une carte gratuite qui atteste de vos droits à l’assurance maladie dans votre pays d’origine et facilite l’accès aux soins médicaux lors de vos déplacements au sein de l’UE, de l’EEE et en Suisse.

Si vous n’êtes pas européen, votre CEAM n’est pas valable en Suisse, au Danemark, en Norvège, en Islande et au Liechtenstein.

Elle permet de bénéficier de traitements médicaux nécessaires durant le séjour, selon les mêmes conditions et aux mêmes coûts que les résidents du pays.

Comment obtenir la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) ?

La demande de la CEAM est individuelle et la carte est nominative. Elle doit être faite auprès de votre organisme d’assurance maladie au moins 20 jours avant votre départ.

Chaque membre de la famille, y compris les enfants de moins de 16 ans, doit avoir sa propre carte. En cas d’urgence ou de demande tardive, un certificat provisoire peut être délivré.

Quels sont les avantages de la CEAM ?

La carte vous permet de recevoir des soins médicaux directement dans le pays européen sans démarches supplémentaires.

Elle couvre les soins médicaux nécessaires, les maladies chroniques, ainsi que la grossesse et l’accouchement. Il est essentiel de noter que la CEAM n’est pas utilisée pour les soins programmés ou les traitements privés non inclus dans le système de santé public du pays visité.

Les systèmes de santé varient significativement entre les pays européens. Certains traitements gratuits en France peuvent être payants ailleurs. Il est conseillé de se renseigner sur le système de santé du pays de destination avant le départ. De plus, la CEAM n’est pas une assurance voyage, elle ne couvre donc pas les frais de rapatriement médical.

Si vous êtes amenés à avancer certains montants pour vos soins médicaux, vous pouvez demander leur remboursement sur place auprès des autorités compétentes, ou à votre retour en France. Il faudra alors compléter et envoyer le cerfa n°12267 accompagné des justificatifs nécessaires (factures etc.).

Le renouvellement et la validité de la CEAM

La validité de la CEAM est de deux ans maximum, mais elle ne peut excéder la durée des droits de l’assuré à l’assurance maladie.

Le renouvellement de la carte peut se faire en ligne, par téléphone ou au guichet de votre organisme d’assurance maladie dès l’approche de la date d’expiration.

Conclusion

La carte européenne d’assurance maladie est un outil essentiel pour tout européen voyageant ou résidant temporairement dans un autre pays européen.

Elle facilite l’accès aux soins de santé en cas de besoin et garantit ainsi tranquillité d’esprit et sécurité. Avant de voyager, assurez-vous d’avoir votre CEAM et de comprendre les spécificités du système de santé du pays de destination.

Pour tous vos besoins juridiques, consultez notre annuaire d’avocats.

Besoin d'un avocat ?

Vous cherchez un avocat?

  • Contactez un avocat sur la plateforme
  • Explorez les profils d’avocats
  • Contactez gratuitement un avocat

Être contacté(e) par un Avocat

  • Déposez votre dossier gratuitement
  • Un avocat vous recontacte directement

Poursuivre la lecture

16 Mai 2024
Optimisez votre déclaration 2024 : guide complet sur la déduction, la réduction et le crédit d’impôt

Comprendre les subtilités des mécanismes fiscaux peut aider à réduire considérablement…

16 Mai 2024
Tout savoir sur l’allocation de logement familiale : comment en bénéficier ?

L’allocation de logement familiale (ALF) représente une aide financière cruciale…