Site logo

Élections législatives anticipées en France : un candidat fiché S peut-il se présenter ?

Le 9 juin 2024, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale. Cela fait suite aux résultats des élections européennes et aux résultats obtenus par le Rassemblement national qui a remporté une victoire significative.

Des élections législatives anticipées auront lieu les 30 juin et 7 juillet 2024 prochains.

La candidature d’un individu fiché S pour ces élections suscite des questions sur la légalité et la compatibilité de ce statut avec celui de député. Cet article traite de cette question et aborde les aspects légaux de cette problématique.

Qu’est-ce qu’un fiché S ?

Un individu fiché S est inscrit dans un fichier des services de renseignement français, le fichier des personnes recherchées (FPR), en raison de soupçons de lien avec des activités terroristes ou d’extrémisme. Ce fichier est divisé en 18 catégories (article 230-19 du Code de procédure pénale).

Ce fichier est un outil de surveillance et non une condamnation judiciaire. Les personnes fichées S sont surveillées pour prévenir des menaces potentielles à la sécurité nationale.

Pour une compréhension plus détaillée sur le fichier FPR (fichier des personnes recherchées), consultez notre article sur le sujet.

La candidature d’une personne fichée S est-elle possible ?

Aucune loi française n’interdit explicitement à une personne fichée S de se présenter aux élections législatives. La Constitution garantit le droit à tout citoyen de participer à la vie politique, sauf s’il est privé de ses droits civiques par une condamnation judiciaire. Le fait d’être fiché S étant un outil de renseignement, il ne constitue pas une interdiction légale de se présenter à des élections. Il ne s’agit donc pas d’un critère d’inéligibilité.

La candidature d’une personne fichée S ouvre les débats sur de nombreuses questions, telles que les critères d’éligibilité ou le droit à l’information des électeurs. En effet, normalement, une personne fichée S ne le sait pas car le FPR n’est pas accessible librement par les citoyens. Il faut faire une demande spécifique pour avoir accès à ces informations et remplir certaines conditions. De ce fait, un élu ou un candidat aux élections peut être fiché S sans que lui ou les électeurs ne le sachent.

Ces débats reflètent la difficulté de concilier les libertés individuelles, le droit à l’information et les impératifs de sécurité nationale.

La compatibilité avec le statut de député

Une fois élu, un député fiché S serait soumis aux mêmes obligations et droits que tout autre député. Cependant, les services de sécurité continueraient de surveiller cette personne.

La surveillance pourrait influencer le mandat d’un député fiché S, mais ne rend pas son statut incompatible avec les fonctions parlementaires. Le fichage S, bien qu’indicatif d’une surveillance accrue, ne prouve pas une culpabilité ni ne restreint automatiquement la participation à la vie publique.

Actualités

L’annonce de la candidature d’une personne fichée S aux élections législatives anticipées a suscité de nombreuses réactions. Les partisans de la liberté individuelle arguent que sans condamnation judiciaire, toute restriction serait une atteinte aux droits fondamentaux de la personne.

En revanche, les défenseurs d’une approche plus sécuritaire estiment que permettre à une personne sous surveillance de se présenter aux élections pose des risques potentiels pour l’intégrité des institutions.

Conclusion

La participation d’un candidat fiché S aux élections législatives anticipées de 2024 soulève des questions cruciales sur la sécurité et la légitimité de ces candidatures.

Tant que la législation actuelle ne l’interdit pas, ces candidatures sont juridiquement possibles. Les électeurs ont un rôle à jouer et doivent voter en connaissance de cause.

Pour tous vos besoins juridiques, consultez notre annuaire d’avocats.

Besoin d'un avocat ?

Vous cherchez un avocat?

  • Contactez un avocat sur la plateforme
  • Explorez les profils d’avocats
  • Contactez gratuitement un avocat

Être contacté(e) par un Avocat

  • Déposez votre dossier gratuitement
  • Un avocat vous recontacte directement

Poursuivre la lecture

19 Juil 2024
Réforme de la garde à vue en France : changements au 1er juillet 2024

Depuis le 1er juillet 2024, la réforme de la garde à vue en France a introduit des…

18 Juil 2024
Nouvelles obligations de contrôle parental

Depuis le 13 juillet 2024, une nouvelle législation impose des obligations accrues aux…

09 Juil 2024
Refus d’accès au parloir d’une avocate à cause de son soutien-gorge

Récemment, une avocate s’est vue refuser l’accès au parloir du centre…