Site logo

Qu’est-ce que la médiation familiale ?

La médiation familiale est une pratique de résolution de conflits qui intervient principalement dans le cadre de désaccords familiaux. Cette approche, moins formelle que les procédures judiciaires, vise à favoriser le dialogue et la compréhension mutuelle entre les parties impliquées.

Nous allons vous présenter le rôle et les compétences du médiateur familial. Cependant n’oubliez pas qu’en ce qui concerne les différends familiaux, l’assistance d’un avocat qualifié en droit de la famille pourrait être la solution. Notre annuaire est conçu pour vous aider à trouver rapidement et facilement l’avocat idéal pour votre situation. Visitez notre page de recherche d’avocats pour découvrir une liste exhaustive de professionnels prêts à vous offrir l’assistance dont vous avez besoin.

Comment peut-on définir la médiation familiale ?

La médiation familiale est un processus, souvent volontaire, et confidentiel qui aide les membres d’une famille à résoudre leurs conflits à travers la communication et la négociation, et ce avec l’aide d’un médiateur professionnel. La médiation familiale présente un intérêt social important, car elle permet à des familles de renouer des liens et trouver des solutions adaptées et satisfaisantes pour toutes les parties. Cette pratique est souvent utilisée dans le cas de divorce, de séparation, de disputes concernant la garde d’enfants, les pensions alimentaires, ou encore la succession.

La médiation familiale peut également être ordonnée par un juge (articles 131-1 à 131-15 du code de procédure civil).

Quelles sont les Personnes Concernées ?

Les personnes concernées par la médiation familiale sont généralement des membres d’une même famille confrontés à des conflits. Cela peut inclure des couples (mariés ou non), des parents et leurs enfants, des frères et sœurs, ou d’autres membres de la famille étendue. Pour pouvoir recourir à la médiation familiale il faut l’accord de tous les membres de la famille impliqués dans le différend.

Bon à savoir : il n’est pas possible d’avoir recours à la médiation familial si des violences ont été commises.

Quels sont les rôles et compétences du médiateur familial ?

Le médiateur familial est un professionnel formé à la résolution de conflits. Son rôle n’est pas de juger, ni de prendre parti, mais de faciliter la communication entre les parties pour qu’elles trouvent elles-mêmes une solution à leur différend. Le médiateur accompagne ainsi les familles dans le processus de négociation et d’échanges entre eux. Le médiateur doit posséder des compétences en communication, en négociation, et avoir une bonne connaissance des dynamiques familiales. Il doit également être neutre, impartial et respecter la confidentialité du processus.

Quelles sont les étapes de la médiation ?

  • Premier contact : les parties, d’un commun accord, prennent contact avec le médiateur et organisent une première rencontre. Lors de cette première rencontre, le médiateur formule clairement les raisons et les objectifs de la médiation mise en place.
  • Séances de médiation : plusieurs séances sont généralement nécessaires. Durant ces séances, chaque partie a l’occasion de s’exprimer et de discuter des points de désaccord. Le nombre des entretiens varient en fonction des situations, durent d’une à deux heures et s’étendent sur 3 à 6 mois. La présence de toutes les parties est nécessaire lors de ces entretiens de médiation.
  • Développement d’un accord : avec l’aide du médiateur, les parties cherchent à développer des solutions mutuellement acceptables.
  • Accord final : si un accord est trouvé, il peut être formalisé par écrit. Il est possible de demander que cet accord soit homologué par un juge. L’homologation de l’accord lui donnera une force exécutoire.
  • En cas de désaccord persistant : si aucune solution, acceptable par toutes les parties, n’est trouvée, le différend pourra être résolu par un juge devant le tribunal.

Bon à savoir : le délai d’action en justice est suspendu dès le premier entretien de médiation, ou au moment de la mise en place de l’accord écrit prévoyant le recours à la médiation.

Conclusion

La médiation familiale offre une alternative moins conflictuelle et souvent moins coûteuse aux procédures judiciaires traditionnelles. Elle permet aux parties de jouer un rôle actif dans la résolution de leurs problèmes et de maintenir des relations respectueuses. Toutefois, elle nécessite la volonté de dialoguer et de trouver des compromis de la part de tous les participants.

Votre avocat peut vous assister et participer aux entretiens de médiation. Contactez nos avocats spécialisés en droit de la famille.

Poursuivre la lecture

28 Fév 2024
Le congé parental d’éducation à temps plein : un engagement familial soutenu par la loi

Dans le cadre de sa politique familiale, la France offre aux parents la possibilité de…

27 Fév 2024
Le congé maternité : aspects légaux et procédures

Le congé maternité est un droit essentiel accordé aux femmes salariées en prévision de…